Quels leviers - pédales actionner pour mon morceau ?

Dernière mise à jour : 19 août 2021

Préparer les leviers (pour la harpe celtique) ou les pédales (pour la harpe classique) est la première chose que le harpiste doit faire avant de jouer, car cela lui permet de mettre la harpe dans la bonne tonalité.

Jouer un morceau sans actionner les bons leviers revient un peu à visualiser le soleil violet au lieu de jaune.. difficile de communiquer sans avoir le même code couleur !


L'armure fournit cette information primordiale.

C'est un code écrit en début de partition entre entre la clé (de sol ou fa) et le(s) chiffre(s) représentant la métrique. C'est à cet endroit qu'est indiquée la tonalité du morceau.

Sur harpe celtique, ce sont les leviers qui permettent de changer de tonalité.

Sur harpe classique ce sont les pédales.


Harpe Celtique :

Autrefois, les premières harpes ne possédaient pas de leviers et restaient toujours dans la même tonalité.

Pour obtenir plus de possibilités de jeux, les luthiers ont créé un système de levier qui, en le montant, raccourcit la corde et la rend plus aiguë, créant ainsi les fameuses altérations : Dièse (#) ou Bémol (b).

C'est pour cette raison que la gamme de Do Majeur, la gamme de base, se construit en actionnant 3 leviers : Si, Mi et La. Cela donne ainsi la possibilité d'obtenir d'autres gammes car on peut, en plus de monter les leviers, en baisser certains (les 3 cités en l’occurrence), et ainsi aller explorer les tonalités en bémols.


Attention, étant la gamme de base, elle est symbolisée sur la partition sans aucune altération !


Comment déchiffrer l'armure ?

Partons de la tonalité de base : Do Majeur avec ses 3 leviers levés (Si, Mi et La).


Regarder l'amure :

S'il y a des bémols (b) à l'armure : baisser les leviers concernés.

(Ex : S'il y a un Si bémol à l'armure, il faut baisser les Si de la harpe. Ainsi, il n'y aura plus que les La et Mi de levés).


S'il y a des dièses (#) à l'armure : il faut lever les leviers concernés, en plus de ceux qu'on a déjà montés.

(Ex : S'il y a un Fa dièse à l'armure, lever tous les Fa de la harpe. Ainsi, on aura levé les Mi-La-Si et les Fa).


Exemples :

La gamme de Do Majeur : Pas d'altérations → 3 leviers levés (Si, Mi, et La).




Les Si, Mi et La sont baissés → Il y aura donc 3 bémols à l'armure.









Ici, l'armure porte un Fa#. On rajoutera donc le Fa levé, en plus des leviers normaux.



Voici un petit récapitulatif bien clair :


Harpe Classique :

La harpe classique possède 7 pédales correspondant aux 7 notes de la gamme.

Elles jouent le même rôle que les leviers de la harpe celtique, dans un système plus complexe car le but ici est que toutes les notes du même nom changent simultanément.

Le premier cran des pédales (le plus haut) donne accès au notes en bémol.

Le deuxième, au milieu, aux notes bécarres (notes naturelles), le troisième (tout en bas) correspond aux dièses.


Mettre toutes les pédales en bécarre (cran du milieu).

Lire l'armure et ajuster en fonction des altérations présentes, de la même façon qu'à la harpe celtique.

S'il y a des bémols à l'armure : remonter la(es) pédale(s) concernée(s)

(Ex : S'il y a un si bémol à l'armure, il faut remonter la pédale de Si au premier cran).


S'il y a des dièses à l'armure : il faut baisser la pédale concernée au troisième cran (celui du bas).

(Ex : S'il y a un Fa dièse à l'armure, baisser au troisième cran la pédale de Fa).


Rappel : une armure dépourvue d'altérations signifie qu'on est dans la gamme de Do Majeur, c'est à dire la gamme de base. Toutes les pédales seront donc en bécarre.


Voici un petit récapitulatif bien clair :


Récapitulatif général des tonalités :

Tonalités en bémols :

Tonalités en Dièses :



11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout