Posture de base

Dernière mise à jour : 19 août 2021

L'apprentissage musical demande une certaine rigueur dans le travail, notamment pour acquérir un posture confortable afin de jouer longtemps sans se fatiguer!

La posture à la harpe n'est pas naturelle, c'est pourquoi il est nécessaire de la répéter longuement pour que le corps l'enregistre !

Voici les grandes lignes de la posture "harpistique" !


Bien s'asseoir à la harpe :

Il est important de s'asseoir ni trop haut (vous devrez vous cambrer pour atteindre le milieu des cordes), ni trop bas (vous serez voûté sur la harpe) afin d'être solidement et confortablement installé pour jouer.


Vérifier la hauteur du siège : l’œil du harpiste doit se trouver à la même hauteur que la cheville du second Do (en partant des aigus).


Les pieds doivent être posés à plat au sol. Si les jambes de l'enfant sont trop courtes, placer un petit tabouret sous ses pieds.

Les articulations chevilles – genoux – hanches forment une succession d'angles droits aboutissant à un dos droit également.



Mettre sa harpe en équilibre

Attention : la harpe ne se porte pas uniquement sur l'épaule ! C'est la combinaison de trois points d'appui qui répartit également le poids de l'instrument : les 2 genoux et l'épaule droite.

La harpe oscille constamment ainsi, en équilibre sur ces trois points.


Détails sur la posture du buste, des bras et des mains :

Posture des épaules et des bras :

Les épaules doivent rester détendues et basses.

Les coudes sont relevés, donnant ainsi une posture relativement horizontale à l'avant-bras.

Voyez l'image de la danseuse pour obtenir cette posture, en gardant les poignets horizontaux et non ouverts comme sur la photo.



Posture des mains :

Pour détailler la tenue du poignet et de la main, partons de la posture de la danseuse, avec les mains fermées de façon à ce que chaque doigt soit allongé au maximum au fond de la main, pouce plié sur la grande phalange de l'index.

Les phalanges des deux mains fermées font face aux cordes.


Ouvrir les doigts :

Vous avez là une idée globale de la posture de la main du harpiste : le pouce doit monter vers le ciel et ainsi être plus haut que les autres doigts.

Les autres doigts quant à eux, plongent vers le sol.

Veiller à ce que les poignets restent horizontaux et dans le prolongement de l'avant-bras : il ne doit y avoir de cassure ou d'angle entre l'extrémité de l'avant-bras et le poignet.


Placez-vous sur les cordes.

C'est la base de la posture.


Détails sur la posture des doigts :

Par la suite, il est nécessaire de faire attention à plusieurs choses :

- Faire attention de pincer les cordes au milieu du cordier, pour obtenir un son plus doux et généreux! Si on joue près de la table ou près des chevilles, le son sera plus pincé, plus sec.

- Le pouce doit pointer vers le ciel tandis que les autres doigts sont orientés vers le sol. Dans tous les cas, ils doivent rester verticaux.

- Le poignet droit s'appuie sur la table de résonance pour avoir plus de stabilité.

Lors des déplacements, il coulisse ou s'en détache légèrement.

En revanche, le poignet gauche ne doit pas se poser sur la table car il jouerai trop bas dans les cordes et modifierai toute la posture du harpiste... !

- Garder un espace ouvert entre le pouce et l'index pour obtenir un son de pouce plus doux et généreux.

- Jouer en gardant son poignet face aux cordes, car il a souvent tendance à suivre les notes et se tordre latéralement, et de ce fait, il perd en puissance de jeu !


La détente nécessaire à l'ensemble du corps

Chaque doigt placé doit être posé délicatement sur la corde, de façon à ne pas raidir mains, poignet, avant-bras et dos.

Le doigt entre en tension UNIQUEMENT le temps de pincer la corde !

Voir l'article sur la détente et l'articulation des poignets, ainsi que celui sur la Respiration (à venir).

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout